Protéger son chien Contre les Puces et les Tiques

Les puces et les tiques sont les principaux parasites pouvant infester nos chiens. Ces petites bêtes se nourrissant de sang nous rendent la vie dure, sans parler de celle de nos amis à quatre pattes. Dans cet article, retrouvez toutes les informations nécessaires concernant les tiques et les puces chez le chien. 
Les tiques chez le chien
Dès l’arrivée du printemps et des températures douces, dépassant les dix degrés, le risque de piqûre de tique chez le chien augmente. En effet, ces petits parasites assoiffés de sang se retrouvent sur les herbes hautes et rôdent dans les sous-bois. Outre le fait d’être pénibles pour les chiens, les tiques peuvent également être vecteurs de maladies, telles que la maladie de Lyme ou la piroplasmose.
Contrôle des tiques : un geste à ne pas oublier !
Plus les tiques sont repérées et retirées tôt du corps du chien, moins le risque de transmission d’agents pathogènes est élevé. Ceci vaut particulièrement pour la maladie de Lyme, puisque les agents pathogènes se trouvent dans les intestins des tiques. Avant de pouvoir infester un chien, les tiques doivent tout d’abord grimper sur leur proie. Ce processus dure environ douze heures. Si vous parvenez à localiser la tique et à la retirer immédiatement, il n’y a pas de risque de transmission.
C’est la raison pour laquelle les maîtres devraient inspecter leur chien après chaque promenade, à la recherched’éventuelles tiques  qui chercheraient à s’installer. La tête du chien est une zone particulièrement appréciée par les tiques, qu’il faut examiner avec attention, tout comme les oreilles, le cou, le ventre et l’intérieur des cuisses. En général, les tiques favorisent les parties du corps recouverts d’une peau fine, présentant peu de poils.Cependant,il est nécessaire d’examiner minutieusement le corps du chien tout entier.Les tiques sont parfois plus ou moins difficile à repérer,puisque leur taille dépend de la quantité de sang qu’elles ont absorbé. Ainsi, leur taille varie d’une tête d’épingle à un noyau de cerise.
Retirer une tique à son chien
Le plus simple est de retirer les tiques de son chien à l’aide d’un crochet ou d’une pince anti-tiques. Ce type d’outil vous permet de retirer la tique de la peau du chien avec précaution, sur laquelle elle s’était accrochée grâce à ses mâchoires. Surtout, ne pressez pas la tique ! Sinon, il est possible que son contenu gastrique et par conséquent certains agents infectieux se propagent dans la plaie et s’immiscent ensuite jusque dans la circulation sanguine de votre chien. De plus, assurez-vous d’avoir bien retiré le corps de la tique en entier. Si la tête de la tique reste accrochée, un risque d’inflammation subsiste.N’utilisez pas d’huile, de colle ou de dissolvant pour combattre les tiques ou tout autre remède maison de ce type. Cela pourrait également faire s’écouler le sang contenu dans le corps de la tique, qui pourrait s’immiscer dans le corps du chien par la piqûre.
Voici comment bien enlever une tique à son chien :
Utilisez une pince ou un crochet anti-tiques pour retirer la tique.Placez le crochet ou la pince le plus près possible de la peau du chien.Attrapez la tête de la tique et tirez doucement afin de la retirer.Vérifiez que la tique ait bien été retirée en entier.
Désinfectez la plaie et jetez-y un œil régulièrement. L’apparition d’une zone rougeâtre autour de la piqûre peut indiquer une contamination à la maladie de Lyme.Gardez la pince à tiques à proximité durant les prochains temps. Si votre chien paraît malade, fatigué ou qu’il souffre de fièvre, allez consulter le vétérinaire.Une fois la tique retirée, il va falloir vous en débarrasser. Certains maîtres, ennemis des tiques, mettent en œuvre des mesures drastiques afin de se protéger et de protéger leurs animaux des tiques, en les brulant notamment. Il existe des solutions plus douces et tout aussi efficaces. Déposez la tique sur un morceau de ruban adhésif et repliez-le sur lui-même afin d’enfermer la tique. Cette technique permet d’éliminer ces parasites de manière sûre.
Maladies transmissibles au chien par les tiques
Les tiques peuvent être porteuses de certaines maladies, qui ne sont pas à prendre à la légère. On parle notamment d’infections telles que : 
La maladie de Lyme : la maladie de Lyme, ou Borréliose est une maladie infectieuse, provoquée par les bactéries du complexe Borrélia. Les bactéries Borrélia ont besoin de vecteurs tels que les tiques pour pouvoir se répandre par les piqûres du parasite, jusque dans le sang de la proie. 
L’encéphalite à tiques : l’encéphalite à tiques (ou VMET pour Virus de la méningo-encéphalite à tiques) est provoquée par le virus VMET. La maladie se transmet dans la plupart des cas par la piqûre d’un parasite infecté. Les cas de VMET s’avèrent relativement rare chez les chiens et n’affectent que les animaux au système immunitaire fragilisé.
La Babésiose : la Babésiose est une maladie infectieuse, causée par des parasites unicellulaires, les parasites du genre Babesia. La Babésiose peut être transmise au chien par piqûre de tique et attaquer ses globules sanguins.
L’Anaplasmose : l’Anaplasmose est une maladie infectieuse, causée par des bactéries du genre Anaplasme, également transmises par les tiques.
L'Ehrlichiose : la bactérie Ehrlichia canis du groupe Rickettsia est à l’origine de cette maladie infectieuse. L’Ehrlichiose est transmise par la tique brune du chien, endémique du pourtour méditerranéen.
L’Hépatozoonose : le parasite unicellulaire Hepatozoon canis est responsable de l‘Hépatozoonose, maladie infectieuse. L’infection a lieu après ingestion d’une tique brune du chien, en général ramenée en souvenir de vacances passées dans des pays méditerranéens.
Prévention contre les tiques chez le chien
Selon l’adage, mieux vaut prévenir que guérir ! C’est pourquoi il est important de protéger votre chien en amont, avant qu’il ne se fasse piquer par des tiques ou qu’il ne soit sujet à certaines maladies infectieuses transmises par ces dernières. De nombreux produits et solutions antiparasitaires répondent à ce besoin, en tuant les tiques ou en les empêchant de se fixer sur la peau du chien.
Les spot-ons : déposé entre les omoplates du chien, le produit contenu dans les spot-ons ou pipettes a une durée d’efficacité allant jusqu’à quatre semaines. Le principe actif des spot-ons pour chien est absorbé par la peau et peut ainsi déployer ses effets sur tout le corps du chien.
Les sprays : les sprays antiparasitaires pour chien agissent efficacement contre les tiques. Une seule utilisation présente une durée d’action de quatre semaines maximum.
Les colliers : les colliers antiparasitaires constituent une autre solution pour protéger votre chien efficacement contre les tiques.
Les puces chez le chien
Votre chien se gratte-t-il fréquemment ? Les puces pourraient alors être la cause de ces fortes démangeaisons. Ces petits insectes mal aimés font partie des parasites infestant le plus souvent les chiens. Au-delà d’être incommodants, les puces du chien présentent un danger non négligeable pour la santé des chiens.Une infestation de puces a en général lieu lorsqu’un chien a été en contact avec des animaux porteurs de puces. Mais ces parasites apprécient aussi se nicher dans les tissus tels que les tapis, coussins ou tissus du canapé. Une fois qu’une puce adulte a trouvé une proie à coloniser, il est rare qu’elle ne s’en détache. La puce se nourrit du sang de son hôte et vit exclusivement sur celui-ci. Les puces se multiplient à vitesse fulgurante. En effet, en une journée, les femelles produisent en moyenne 30 œufs, qu’elle pond dans le pelage du chien. Ils se répandent ensuite un peu partout dans l’environnement du chien, c’est-à-dire sur le canapé du salon, sur les tapis, dans son panier ou encore dans les rainures du parquet. Entre quatre et douze jours plus tard, des larves éclosent des œufs, se nourrissant des excréments des puces et de matériaux cellulaires, qui proviennent du corps des parasites. Les larves se transforment en chrysalides, desquelles sortiront de nouvelles puces, à la recherche d’une proie à coloniser. Par conséquent, en cas d’infestation de puces chez le chien, il est indispensable de traiter votre animal contre les puces adultes aussi bien que les œufs et les larves.Les puces ne font pas les fines bouches. Bien que les différents types de puces privilégient un animal en particulier (on différencie ainsi la puce du chien de la puce du chat), ces parasites mal-aimés peuvent tout aussi bien s’attaquer à l’homme.
Reconnaître les puces chez le chien
Mesurant à peine quelques millimètres, les puces sont difficilement visibles à l’œil nu. Le principal symptôme d’une infestation de puces chez le chien est les fortes démangeaisons qui en résultent. Le chien se gratte, se lèche et se mordille alors fréquemment, pouvant mener à des lésions cutanées ou à de l’eczéma.Si vous soupçonnez une infestation de puces chez votre chien, examinez-le. Le simple fait d’apercevoir une seule puce suffit à confirmer votre présomption. Si vous n’apercevez aucun parasite, essayez de repérer leurs excréments.
Voici comment déterminer si votre chien a des puces :
Placez votre chien sur une surface plane et suffisamment claire pour pouvoir distinguer les excréments de puces lorsqu’ils tomberont de son pelage. Les sols carrelés et les baignoires sont particulièrement pratiques pour ce test.Peignez le pelage de votre chien, de préférence avec un peigne aux dents serrées, comme un peigne à puces. Les excréments de puces se présentent sous forme de petits points noirs. Ils se retrouvent sur le peigne ou tombent au sol.Ramassez les excréments avec un mouchoir blanc et humidifiez-le légèrement.S’ils se désagrègent et laissent place à des tâches rougeâtres sur le mouchoir, il s’agit bel et bien d’excréments de puces. En réalité, vous voyez le sang de votre chien que les puces ont digéré.
Puces du chien : quels risques ?
Outre le fait d’être très pénible pour le chien, une infestation de puces peut engendrer des conséquences graves pour sa santé :
L’anémie : une forte infestation de puces peut mener à une perte de sang considérable. Dans les cas les plus sévères, le chien risque de souffrir d’anémie (manque de globules rouges dans le sang).
L’allergie aux piqûres de puces : lorsque la puce pique, elle sécrète de la salive, responsable des démangeaisons du chien. Certains chiens font des réactions allergiques à la salive des puces.
Les vers solitaires : il est possible que les puces transportent des œufs de vers solitaires sur elles. Lorsque c’est le cas et que le chien avale accidentellement des puces, les œufs des vers solitaires se retrouvent dans l’intestin et s’y développent. Si votre chien est touché par des puces, mieux vaut le faire vermifuger, par précaution.
Venir à bout des puces chez le chien
Afin de débarrasser votre chien des puces de manière sûre et durable, procédez en deux étapes :
Traitement du chien
Différents produits vous permettent de traiter et d’éliminer efficacement les puces de votre chien. Utilisez des pipettes ou spot-ons, à appliquer entre les omoplates de votre chien, des sprays antiparasitaires contre les puces ou encore des colliers anti-puces.
Traitement de l’environnement du chien et des animaux du foyer:
Si votre chien a des puces, examinez tous ses congénères vivant dans la maison ainsi que votre intérieur, afin de venir à bout des puces, quel que soit leur stade de développent. Lavez les couvertures et coussins à 60 degrés minimum. Passez l’aspirateur régulièrement et minutieusement dans les zones qui le nécessitent. Après avoir passé l’aspirateur, enlevez le sac, emballez-le séparément et dans l’idéal, débarrassez-vous-en immédiatement. Pour vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à utiliser un spray antiparasitaire pour votre intérieur.